Navigation – Plan du site

10 | 2017
Après le paysage : l’art, l’inscription et la représentation de la nature en Amérique latine aujourd’hui

Les hypothèses de départ présentées dans ce numéro de la revue Artelogie partent de l’idée suivant laquelle les représentations artistiques de la nature en Amérique Latine révèlent une construction culturelle nuancée par les processus de colonisation du territoire par les Européens depuis le XVe siècle et par la formation postérieure des états modernes au début du XIXe siècle. Les images de milieux naturels et culturels produites durant cette période, se prévalant d’appartenir à la peinture de paysage et aux autres formes de représentation, sont le reflet des expériences directes ou d’expériences octroyées par les artistes, principalement étrangers ayant contribué à la création d’un imaginaire déterminé par l’exotique, l’exubérant, le sublime et le pittoresque. Par l’appropriation de formes esthétiques de tradition européenne, les images de la nature américaine entrent en résonance, dialoguent ou se combinent avec la culture matérielle et immatérielle locale. Ainsi, les modèles épistémologiques (esthétiques et scientifiques) se sont-ils formés par l’appropriation d’une réalité spécifique de la région.

  • Logo CNRS - Centre national de la recherche scientifique
  • Logo Maison de l'Amérique latine
  • Logo EHESS - École des hautes études en sciences humaines et sociales
  • Revues.org